cannabis quand couper l'apex

Les cultivateurs de cannabis pratiquent la coupe de son apex pour différentes raisons. Il y en a qui le font pour limiter la hauteur de la plante, car leur espace de culture est restreint. Cependant, pour la plupart d’entre eux, la taille de l’apex permet d’augmenter le rendement de production. Le bon moment pour pratiquer la taille de l’apex dépend de la technique employée. Alors comment et quand faut-il couper l’apex du cannabis ?

La taille apicale de la plante

La taille apicale est l’une des techniques les plus répandues et connues par les cultivateurs de cannabis. Cette technique consiste à couper le sommet de la plante à l’aide d’un cutter, d’un sécateur ou encore d’une paire de ciseaux préalablement désinfectée. Le nettoyage des outils avant intervention est très important, car cela pourrait provoquer le stress au niveau de la plante ou l’apparition d’agents pathogènes.

En outre, la réalisation de la taille apicale doit se faire au bon moment. C’est-à-dire, qu’il faut que la plante soit suffisamment formée pour subir cette intervention. Toutefois, il doit également lui rester du temps pour développer les parties structurelles désirées. Il est alors recommandé d’effectuer la taille avant la période de « stretch ». Plus précisément entre 5 et 10 jours avant le changement de la photopériode convenable pour la floraison.

La taille FIM de la plante

Le FIM a été découvert par hasard en effectuant une taille apicale. C’est de cette démarche que lui vient son nom en anglais « Fuck I Missed ». Cela signifie simplement que le cultivateur s’est trompé en voulant réaliser une coupe apicale. Elle consiste à multiplier les ramifications secondaires sans laisser les latérales, mais tout en gardant celles supérieures.

Cette technique permet d’une part de contrôler la hauteur d’un plant et d’autre part permet de multiplier les bourgeons. Pour sa réalisation, il est conseillé de couper 2/3 (deux tiers) des nouvelles branches. Quelques jours plus tard, vous observerez la formation de nouvelles paires de points qui pourront parfois aller jusqu’à 5 paires. Tout comme la taille apicale, il est recommandé de pratiquer cette technique avant la période de « stretch ».

Le supercropping

La méthode du Supercropping est très courante chez les producteurs de cannabis. Elle consiste à briser progressivement les fibres internes des pointes des ramifications principales, sans pour autant créer la rupture de cette dernière. Cela veut dire qu’il faudra éviter la fracture de la membrane externe qui pourrait fragiliser la plante. L’objectif de cette méthode est de limiter la croissance verticale des pointes que l’on orientera vers un développement horizontal.

Il est conseillé de réaliser cette technique pendant la croissance de la plante plus précisément entre la deuxième et la troisième semaine.

Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :

Retour